Astuces pour bien optimiser son rendement locatif

rendement locatif

Investir dans l’immobilier locatif est bon moyen pour se constituer un patrimoine financier. Ce sera encore mieux si ce rendement est positif, car il n’est pas rare d’avoir des rendements locatifs négatifs. Dans ce dernier cas, vous auriez investi à perte. Heureusement, il existe des astuces qui permettent d’optimiser le rendement locatif. Découvrez ici quelques exemples.

Opter pour la location meublée pour optimiser le rendement locatif

L’optimisation d’un rendement locatif débute depuis l’achat de votre bien. Le type d’immobilier pour lequel vous optez, conditionne son rendement. En choisissant une location meublée dès le départ, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Lire également : Combien de trimestre pour la retraite né en 1969?

Proposer une telle location vous oblige à respecter certains standards. Ainsi, le bien mis en location est souvent plus onéreux. Il coûte en général 20 % plus cher qu’un bien loué vide. Contrairement à toute attente, une telle modalité ne rebute aucunement les locataires.

En plus d’être économiquement avantageuse pour le propriétaire, la location d’un bien meublé a également des avantages fiscaux. Le plus connu est le LMNP. Il permet de profiter d’abattements sur les taxes si vous remplissez les conditions. Cela aura pour conséquence d’optimiser votre rendement locatif.

A lire en complément : Qui est le débiteur sur une autorisation de prélèvement ?

Effectuer des travaux de rénovation

Après l’achat de votre bien, le coût de la location dépend généralement de l’état général de celui-ci. Dès lors, il est possible d’optimiser le rendement locatif en entreprenant des travaux de rénovation. De cette façon, vous pouvez améliorer le confort de vie des occupants. Les locataires sont prêts à payer pour profiter de meilleures conditions de vie dans vos bâtiments.

Si les coûts de la rénovation peuvent être conséquents selon les cas, vous pourrez profiter d’aides fiscales du gouvernement. Cela vous permet de réduire vos efforts financiers. De même, vous retiendrez plus longtemps vos locataires. Un bien rénové se louera plus cher.

Penser à une réduction de la vacance locative

rendement locatif

La vacance locative est la période durant laquelle le bien locatif reste inoccupé. Plus ce délai est long, plus le rendement locatif sera réduit. Toutefois, les mesures à prendre commencent déjà dès l’achat du bien. Il est judicieux d’investir dans une zone qui enregistre une forte demande en location. De cette façon, vous êtes sûr que le bien ne restera pas vacant longtemps.

Une autre astuce pour réduire la vacance locative consiste à privilégier la colocation. Ainsi, vous devez investir dans un bien comportant de nombreuses chambres. Il y a de fortes chances que celui-ci ne soit jamais entièrement vacant.

Une dernière astuce pour réduire la vacance locative consiste à proposer une location saisonnière. C’est d’ailleurs la meilleure option si vous disposez d’un bien meublé. Pendant la période des vacances où les locataires voyagent, vous pouvez proposer votre logement sur des plateformes de location.

Des locataires saisonniers pourront donc l’occuper, ce qui vous évite la vacance locative. Inutile de rappeler qu’il s’agit d’une bonne option pour optimiser le rendement locatif de votre bien.

Séparez les compartiments du bien pour optimiser son rendement locatif

Il est possible de louer chaque secteur de votre bien afin d’en améliorer le rendement locatif. La loi vous autorise à séparer le parking et la cave du bien. Pour faire simple, vous n’êtes pas obligé de louer la maison en intégralité.

À titre d’exemple, un studio bordelais coûtera environ 650 euros en intégralité. Mais lorsque vous louez le bien sans la cave ni le parking, il coûtera environ 600 euros. L’avantage financier se trouve dans la location séparée des autres compartiments. Le parking seul peut coûter 80 euros contre 40 euros pour la cave. Selon les régions, ces prix fluctuent grandement.