Quel est le taux d’un prêt professionnel ?

Pour étendre ou démarrer une activité professionnelle, plusieurs personnes font recours aux prêts. Le taux de ces prêts dits professionnels n’est pas fixe. Mais, on peut en estimer la valeur moyenne.

Le taux moyen pour les prêts professionnels

Les taux appliqués pour les prêts professionnels cette année sont quasiment pareils à ceux de l’année antérieure. On constate toutefois de grandes variations d’une banque à une autre. Le taux peut changer selon plusieurs critères, dont le type de prêt professionnel. En tenant compte de ce paramètre, on :

A lire aussi : Prêt immobilier : les conseils pour bien choisir sa banque

  • un taux de 2,90 % en ce qui concerne les découverts ;
  • A lire également : Quel est le taux d'endettement maximum autorisé ?

  • un taux de 1,48 % en ce qui concerne la trésorerie échéancée ;
  • un taux de 1,26 % en ce qui concerne les prêts dans le secteur de l’immobilier ;
  • un taux de 1,20 % lorsqu’il s’agit de l’achat de biens immobiliers.

La durée maximale du prêt varie selon chaque catégorie de crédit. Par exemple, pour un prêt dans l’immobilier cette durée est de 200 mois. Alors qu’elle est de 119 mois pour un prêt relatif au financement d’équipements.

Les paramètres considérés pour le calcul du taux d’un prêt professionnel

Le taux d’un prêt professionnel est calculé selon plusieurs paramètres. On peut toutefois les répartir en trois grandes catégories.

Le dynamisme du secteur d’activité

Pour accorder un prêt et décider du taux, la banque tiendra compte des prévisions et du dynamisme de votre domaine d’investissement. S’il s’agit d’un secteur en plein essor, l’organisme prêteur sera plus clément envers vous. Pour avoir un meilleur taux, il faut aussi prouver que vous suivrez le dynamisme constaté dans le domaine en question.

La durée du remboursement

Généralement, la durée du remboursement a toujours un impact sur le taux d’intérêt, quel que soit le type de prêt. Elle dépend de votre capacité de remboursement (les mensualités) et du capital que vous empruntez. Pour un crédit professionnel, vous pourrez souvent rembourser en sept ans. Sachez que plus la durée de remboursement est longue, plus le taux sera élevé.

Le profil de l’entreprise et les résultats attendus

Vous devez impérativement présenter un dossier très convaincant. Pour cela, un excellent business plan reste votre meilleur allié. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour vous assister. Dans votre business plan, la banque doit pouvoir comprendre que vous mesurez les risques et les enjeux dans votre secteur. Au cours de votre présentation, l’organisme doit être convaincu que vous maitrisez réellement ce dont vous parlez. Prenez donc le temps de préparer un PowerPoint impeccable. Les structures prêteuses s’intéresseront à la faisabilité de votre projet, mais aussi au rendement. Faites donc le maximum pour éclairer les responsables de l’organisme bancaire.

Comment obtenir le meilleur taux pour son prêt professionnel ?

Obtenir le meilleur taux pour son prêt professionnel est l’objectif de tout entrepreneur. Voici donc quelques astuces qui peuvent vous aider à y parvenir.

La première chose à faire pour obtenir un bon taux d’intérêt est de remplir toutes les conditions édictées par la banque. Effectivement, si vous ne remplissez pas certains critères/exigences (par exemple : garantie personnelle et/ou hypothécaire), il sera difficile voire impossible d’avoir un taux avantageux. Pour cela, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre conseiller bancaire pour qu’il vous explique en détail ce qu’exige votre situation.

Dans une relation entre deux parties, la négociation reste incontournable si l’on veut tirer son épingle du jeu. N’hésitez donc pas à négocier le montant des frais supplémentaires ou encore celui du taux auprès de votre conseiller financier. Soyez conscient que le résultat final peut varier selon vos capacités financières et celles de l’institution bancaire.

Lorsque vous préparez votre dossier, sachez mettre en avant tous les points forts. Vous pouvez essayer d’obtenir des offres concurrentielles. Même s’il faut généralement fournir plusieurs documents aux autres entités bancaires afin qu’ils puissent étudier la viabilité de votre projet, toutefois cela peut valoir la peine d’essayer.

Pensez à bien choisir le bon moment pour solliciter un prêt professionnel. Effectivement, les périodes creuses ou de soldentement peuvent être propices à l’analyse des dossiers et donc au traitement rapide des demandes pour une meilleure réponse. Il est préférable aussi d’avoir toutes les informations requises sur votre projet avant même de penser à soumettre votre dossier.

Nous avons pu voir dans notre article que le taux du prêt professionnel varie selon divers facteurs dont certains sont toutefois modifiables. Pour y parvenir, n’hésitez pas à suivre nos astuces précédemment citées et surtout pensez bien en amont aux éléments nécessaires pour obtenir un taux avantageux.

Business Plan

Les alternatives au prêt professionnel traditionnel pour obtenir un financement à taux avantageux

Obtenir un financement à taux avantageux pour son projet professionnel n’est pas toujours facile. Heureusement, il existe des alternatives au prêt professionnel traditionnel qui peuvent être envisagées.

Le crowdfunding est une méthode de financement participatif qui consiste à solliciter le public pour obtenir les fonds nécessaires à la réalisation d’un projet. Le porteur de projet présente sa proposition sur une plateforme dédiée et les personnes intéressées peuvent y investir en échange d’une récompense ou d’une participation dans le capital de l’entreprise. Cette alternative permet souvent d’obtenir des montants plus faibles qu’un prêt bancaire, mais aussi avec des conditions plus souples en termes de remboursement.

Les business angels sont des investisseurs privés disposant généralement d’un fort patrimoine personnel et capables notamment de prendre part aux projets innovants ou porteurs. Ils mettent leur expérience, leurs contacts et leur argent au service du développement des entreprises innovantes qu’ils soutiennent financièrement. Ce type d’investisseur peut apporter un financement non négligeable ainsi que son expertise, ce qui peut s’avérer bénéfique pour tout entrepreneur débutant.

Certains gouvernements proposent aussi différents types d’aides financières (subventions) destinées aux entreprises afin de stimuler le développement économique local ou national. Ces aides peuvent prendre différentes formules, comme une avance remboursable ou encore un prêt à taux zéro. Il peut être intéressant de se renseigner auprès des autorités compétentes pour connaître les différents dispositifs proposés.

Il existe plusieurs alternatives au prêt professionnel traditionnel qui permettent d’obtenir un financement à taux avantageux et avec des conditions plus souples que celles imposées par les banques. Les solutions évoquées nécessitent toutefois souvent une préparation minutieuse du dossier et demandent de bien cibler ses besoins en amont pour que la proposition soit cohérente aux yeux des investisseurs potentiels.