Comment préparer sa retraite en matière de finances?

préparer sa retraite en matière de finances

Une fois à la retraite, vous n’avez plus suffisamment de revenus pour maintenir le même train de vie. Il est donc impératif de préparer votre retraite afin d’éviter toute mauvaise surprise. Dans cette optique, plusieurs possibilités vous sont offertes. Entre investissement dans l’immobilier, le PER ou la diversification de l’épargne, pour ne citer que ceux-là, vous ne serez pas limité dans vos choix. Si vous vous demandez comment préparer votre retraite en matière de finances, voici ce que vous devez savoir.

Opter pour un investissement immobilier pour préparer sa retraite

En France, le départ à la retraite implique une diminution de vos revenus. Votre pension n’est que désormais 40 à 50 % de vos revenus quand vous étiez en fonction. Il est clair que cette diminution drastique de vos revenus peut réellement impacter votre niveau de vie pendant la retraite.

A lire aussi : Guide complet sur les différents régimes de retraite et conseils pour choisir le plus adapté

Heureusement, un investissement immobilier sera un choix pertinent pendant que vous êtes encore en activité. À la retraite, la majeure partie de votre pension sera consacrée au logement. En investissant dans une résidence locative que vous mettrez en location, vous pourrez l’occuper à votre départ à la retraite.

Un investissement immobilier, surtout l’immobilier locatif est encore intéressant avec des dispositifs de défiscalisation comme la loi Pinel. À terme, les loyers perçus de votre investissement immobilier seront un complément de revenus intéressant. Au cas où vous le souhaiteriez, vous pourrez également céder votre bien pour investir dans un autre projet de votre choix.

Lire également : Retraites complémentaires : quelles options pour les investisseurs

Ouvrir un plan d’épargne retraite (PER)

Dans le cadre de la préparation de votre retraite, vous pouvez ouvrir un PER. Instauré par la loi PACTE, ce produit d’épargne vous permettra de constituer des revenus complémentaires pour votre retraite à des taux intéressants. Il existe trois produits de PER avec chacun ses spécificités. Vous pouvez profiter d’un PER individuel, un PER d’entreprise ou un PER entreprise obligatoire.

Un PER individuel est ouvert à tout travailleur, quel que soit son domaine de compétence. Toutefois, une limitation d’âge peut restreindre votre possibilité à souscrire un tel PER.

Le PER collectif, encore appelé PERECO, est ouvert au sein d’une entreprise. L’adhésion est généralement facultative. Cependant, votre contrat de travail peut prévoir une souscription automatique. Aussi, vous avez le droit de refuser l’adhésion au PER collectif durant les 15 jours suivant votre signature au sein de la société.

Pour finir, le plan d’épargne de retraite obligatoire est également mis en place par votre entreprise. Néanmoins, ce PER n’est pas forcément à destination de tous les employés. Ceux qui doivent y souscrire sont plutôt ciblés.

Dans un cas comme dans un autre, le PER permet de faire des placements sur des fonds en euros ou sur des unités de compte dans le cas d’un PER assurance, etc. Les taux de rémunération peuvent cependant varier selon le rendement du produit d’investissement.

Si les professionnels placent vos fonds sur des produits plus risqués, et donc avec des taux élevés pendant que vous êtes en activité, ils sécurisent votre PER dès votre départ à la retraite. Pour cela, l’investissement vise des produits à taux plus faibles, mais plus sûrs.

Diversifier ses placements en prélude à sa retraite

Il existe plusieurs façons de préparer sa retraite : investissement immobilier, PER, placement sur le livret A, etc. L’idée est de varier les investissements de sorte à garantir des revenus complémentaires, quelles que soient les situations pendant la retraite.

Par ailleurs, si vous optez pour un seul moyen de placement en y mettant tout votre argent, vous pourrez perdre votre capital en cas de problème. De même, certains moyens de placement ne sont pas très rémunérateurs, ce qui fait que vous avez besoin de diversifier votre épargne.

En prenant le cas du Livret A, vous ne pouvez y placer que 22 950 euros pour un taux de rentabilité de 3 % sur l’année. Toutefois, l’avantage ici réside dans le fait que des impôts ni des taxes ne sont prélevés.

Souscrire une assurance-vie pour préparer votre retraite

préparer sa retraite en matière de finances

Souscrire une assurance-vie peut également être une bonne idée pour préparer votre retraite. En effet, il s’agit d’un placement à moyen ou long terme. Le tout dépend des besoins des assurés. Si vous vous demandez comment profiter de l’assurance-vie, le principe est simple.

Ici, vous pouvez déposer votre argent sur différents types de contrats d’assurance-vie. Cependant, quel que soit le contrat, votre argent est investi sur des produits sans risques, ce qui vous garantit la sécurité de votre investissement. Ce n’est néanmoins pas valable si vous placez vos fonds sur des unités de compte.

De plus, lorsque vous souhaitez fermer votre contrat d’assurance-vie dans les 8 ans qui suivent l’ouverture du compte, un prélèvement forfaitaire d’un taux de 12,8 % est appliqué. Après 8 ans, il est réduit à 7,5 % pour un montant inférieur à 150 000 euros.

Vous l’auriez compris, l’assurance-vie peut se montrer intéressante si vous souhaitez constituer votre capital sur le long terme. Cependant, ce produit de placement n’est pas simple à cerner. Vous pouvez demander des conseils à des proches qui profitent déjà de l’assurance-vie depuis un certain temps.

Des professionnels peuvent également vous renseigner sur l’assurance-vie en vous prodiguant des conseils précieux. Pour creuser davantage la question de l’assurance-vie, vous pouvez également consulter des blogs spécialisés. Sur ces derniers, vous trouverez des conseils utiles pour préparer votre retraite via ce moyen de placement.

Penser à anticiper le montant de votre pension

Lorsque vous avez encore de dettes à l’approche de votre départ à la retraite, il est nécessaire de connaître le montant de votre pension. En effet, le calcul de ce montant en France est loin d’être simple. Pour le déterminer, il faudra tenir compte des trimestres acquis et de votre statut.

Au lieu d’entériner votre départ à la retraite, il pourrait vous être utile de travailler quelques mois encore plus pour acquérir plus de trimestres afin d’avoir une pension conséquente. Cela vous permettra de faire facilement face à vos dettes une fois à la retraite. Vous pouvez donc demander des conseils auprès de professionnels pour savoir à quoi vous attendre.