Comment protéger son investissement grâce à la garantie loyer impayé

Si vous êtes propriétaire d’un logement, vous devriez savoir que vous n’êtes pas à l’abri des retards ou impayés de loyer. Cette situation, rare ou récurrente en fonction des locataires, cause de nombreux dommages aux propriétaires. Heureusement, il existe un moyen de s’en prémunir : il s’agit de la garantie loyer impayé. Comment utiliser cette assurance ? Découvrez dans cet article la solution pour préserver votre investissement immobilier.

Bien choisir votre assureur

La garantie loyer impayé ou « GLI » est une assurance souscrite par les propriétaires de logements afin de se prémunir du non-paiement des loyers par leurs locataires. En cas d’impayés, cette garantie vous rembourse la somme due par le locataire jusqu’à la régularisation de sa situation sur une période donnée. Pour mieux en profiter, il faudrait choisir le meilleur assureur. Pour ce faire, vous devez examiner un certain nombre d’éléments :

A lire aussi : Comment évaluer un actif immobilier ?

  • les garanties couvertes par l’assurance (celles liées au délai d’indemnisation, à la défense recours et aux dégradations immobilières) ;
  • le coût de la garantie loyer impayé proposé par la compagnie d’assurance ;
  • le volume du contrat ;
  • les frais annexes affiliés aux poursuites judiciaires en cas de nécessité.

La garantie loyer impayé constitue une véritable aubaine pour les propriétaires, surtout lorsque la maison d’assurance est bien choisie.

Souscrire à l’assurance loyer impayé

La souscription à la garantie loyer impayé est un processus qui requiert plusieurs impératifs. Ces derniers sont de deux ordres.

Lire également : Comment savoir quel est le syndic d'un immeuble ?

Les conditions liées au logement

Le logement sujet à la garantie de loyer impayé doit remplir plusieurs conditions. En effet, l’appartement à couvrir par la garantie loyer impayé doit être la résidence principale du locataire. Il doit répondre aux normes en vigueur sur les biens immobiliers mis en location. Les locations saisonnières, les résidences secondaires de même que les appartements de fonction ne sont pas éligibles à la garantie loyer impayé.

Les conditions liées au locataire

Pour que vous puissiez bénéficier de la garantie loyer impayé, votre locataire doit respecter certaines conditions. Le locataire doit être solvable. Cela se vérifie généralement à l’aide du taux d’endettement. Il doit avoir des revenus non précaires et être capable de justifier sa solvabilité.

Il doit donc vous fournir ses trois derniers bulletins de salaire avec un montant au moins 2,85 fois supérieur au loyer, un RIB, une pièce d’identité et ses deux derniers avis d’imposition. Toutes ces conditions doivent alors être respectées avant que la souscription à la garantie loyer impayé soit possible.

Mettre en œuvre la garantie loyer impayé

Si votre locataire n’a pas payé son loyer, il faudrait lui envoyer un courrier qui, lorsqu’il demeure sans réponse, conduit à l’envoi d’une mise en demeure. Sans une réponse sous 15 jours après l’envoi de la mise en demeure, vous vous adresserez à votre assureur qui vous éclairera sur la marche à suivre. Vous devrez fournir un dossier d’indemnisation afin de recevoir les indemnités.

Dans le cas où il s’agit de la garantie visale (une variante de la garantie loyer impayé, mais pour ceux qui ne possèdent pas de justificatif de revenus), il faudrait  que le locataire et son propriétaire soient tous deux inscrits sur la plateforme de l’organisme public qui représente ici l’assureur. Le locataire y fournit des pièces justificatives tandis que le propriétaire est inséré dans le contrat de cautionnement. Cette garantie peut être déclenchée à partir d’un mois d’impayé de loyer.

Pour mettre la garantie loyer impayé en œuvre, vous devez déclarer le non-paiement du loyer via votre espace personnel Action Logement dans le strict respect des délais de déclaration. Après cela, vous validez, toujours via votre espace personnel, une quittance précisant la somme à prendre en considération.

Toutes ces démarches sont obligatoires pour tout propriétaire en cas d’impayés de loyer lorsqu’il a souscrit à la garantie qui y est dédiée. Elles vous permettent de bénéficier d’un remboursement de la part de votre assureur du moment où vous effectuez toutes les déclarations dans les délais. Ainsi, votre investissement est entièrement sauvé.