Comment résilier votre assurance maladie ?

L’assurance maladie est un excellent moyen de pallier les dépenses liées à la santé. De ce fait, c’est une alternative qui doit le plus souvent vous arranger côté finances. Il peut alors arriver que cette dernière ne fasse pas le poids et que vous décidiez de la résilier. Dans ce cas, apprenez avec nous comment procéder à la résiliation de son assurance maladie.

Quelle est la procédure de résiliation de l’assurance maladie ?

Bien évidemment, il est possible de résilier son assurance maladie. Toutefois, celle-ci est encadrée et nécessite une certaine minutie dans la réalisation. Il faut savoir qu’une résiliation d’assurance maladie n’est valable que si elle est faite par écrit. Ainsi, il s’agira d’écrire une lettre de résiliation à envoyer à la caisse maladie dans un certain délai imparti. Cette lettre doit comporter les mentions essentielles à l’identification de votre personne et de votre dossier. Il est important de respecter les obligations légales, mais aussi les conditions de la caisse maladie.

A découvrir également : Choisir la meilleure assurance habitation pour jeune en 2019

Cependant, il faut faire attention, car une lettre recommandée déposée dans une case postale est considérée comme délivrée au moment où elle est retirée à la poste. Il pourrait y avoir des retards dans la distribution qui ne peuvent pas être exclus. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’envoyer votre préavis bien en avance. S’il l’est trop tard, il pourrait prendre effet à la prochaine échéance du délai de résiliation.

A lire aussi : Qu’est-ce qu’un propriétaire non occupant ?

Avant toute résiliation, il faut savoir qu’une caisse maladie ne peut pas résilier vos assurances complémentaires sous prétexte que vous changez d’assurance de base. Elle ne saurait non plus vous contraindre à les résilier. Ceci veut simplement dire qu’il faut disposer d’un motif assez valable.

Quels sont les différents cas de figure pour résilier son assurance maladie ? 

Bien évidemment, la résiliation d’assurance maladie peut se faire avec plusieurs options. Chacune d’elles à sa particularité

La résiliation avec franchise minimum

Selon l’article 7 de la LAMal, la personne assurée à la possibilité, moyennant un préavis de trois mois,  de changer d’assureur pour la fin d’un semestre civile. Dans ce cas, ceci est valable pour l’assurance de base et uniquement pour ceux qui y ont souscrit avec un modèle traditionnel avec une franchise ordinaire.

La résiliation avec une franchise à option

Avec ce type de résiliation,  la franchise à option représente une franchise qui va de 500 à 2500 francs pour les adultes et de 10 à 600 pour les enfants par année civile. Ce qui n’est pas le cas dans la précédente où elle est d’une valeur de 300 pour la précédente. Ici également, il est possible de résilier si on a une franchise de plus de 300 francs une fois par an, à la fin de l’année civile, avec un délai de préavis de trois mois.

La résiliation avec un modèle alternatif

Lorsque vous possédez un modèle alternatif de l’assurance maladie, vous ne pouvez résilier qu’une fois par an, pour la fin de l’année civile, avec un délai de préavis de trois mois.

La résiliation à la communication des nouvelles primes pour l’année suivante

Chaque année, il faut savoir qu’au mois d’octobre, l’assurance maladie communique ses nouvelles primes pour l’année suivante. Ainsi, vous pouvez choisir de résilier votre assurance à ce moment. Pour cette raison, vous devez rédiger une lettre de résiliation devant parvenir à l’assureur au plus tard le 30 novembre.

Quelles sont les conséquences de la résiliation de l’assurance maladie ?

La résiliation de l’assurance maladie peut avoir des conséquences importantes. Il faut savoir que vous ne pouvez pas rester sans assurance maladie en Suisse. Effectivement, la possession d’une assurance maladie est obligatoire en Suisse et le non-respect de cette obligation peut entraîner des sanctions financières sévères.

Si vous résiliez votre assurance maladie, vous devez donc souscrire à une nouvelle assurance dans les trois mois qui suivent la fin du contrat avec votre assureur actuel. Cette situation peut être problématique si vous avez des problèmes médicaux ou un traitement en cours, car il se peut que ce nouveau contrat exclue certaines conditions préexistantes.

Si vous souhaitez changer d’assureur pour bénéficier d’une prime moins chère, faites attention aux nouveaux tarifs proposés par les autres assureurs. Effectivement, ceux-ci peuvent sembler plus attractifs, mais méfiez-vous, car ils peuvent aussi comporter des franchises plus élevées qui seront à charge pour vos soins médicaux ultérieurs.

Il faut aussi savoir que même après la résiliation effective du contrat auprès de l’ancien assureur, celui-ci continuera d’exiger le paiement complet jusqu’à la fin du délai contractuel prévu. C’est pourquoi il faut toujours faire attention aux dates limitatives lorsque l’on envisage un tel changement afin d’éviter toute confusion ou mésentente avec son ancien assureur.

Bien qu’il soit possible et légal de résilier son assurance maladie chaque année civile selon divers cas précédemment cités ici, cela doit être fait en connaissance de cause. Il faut prendre la bonne décision pour sa santé et celle de ses proches.

Comment choisir une nouvelle assurance maladie après résiliation ?

Après avoir résilié votre assurance maladie, pensez à bien réfléchir à la nouvelle compagnie d’assurance que vous souhaitez choisir. Voici quelques points clés à prendre en compte pour faire le bon choix.

Comparez les différentes offres sur le marché. Pour ce faire, utilisez un comparateur en ligne ou contactez des courtiers spécialisés dans l’assurance maladie. Vous pouvez aussi consulter directement les sites web des compagnies d’assurance pour obtenir plus d’informations concernant leurs produits et services.

Vérifiez si l’établissement choisi propose une large gamme de prestations médicales adaptées à vos besoins spécifiques. Les offres peuvent varier considérablement selon les assureurs • certains proposent uniquement une couverture basique tandis que d’autres incluent des soins complémentaires tels que la médecine alternative et/ou préventive.

Pensez à bien vérifier si l’hôpital ou la clinique qui vous traite fait partie du réseau de partenaires acceptés par votre nouvel assureur.

Un autre point crucial est celui des franchises appliquées par chaque assureur : elles ont un impact direct sur le montant final de la prime mensuelle à payer mais peuvent aussi impacter le remboursement total accordé lors de futures dépenses médicales. Enfin, prenez en compte les évaluations existantes ainsi que les avis clients publiés sur Internet (sur Google Maps ou sur Trustpilot, par exemple) afin d’avoir une vue globale de la qualité de service proposée par chaque assureur. Veillez à bien prendre en compte les commentaires négatifs ainsi que les plaintes signalées par leurs clients.

Choisir une nouvelle assurance maladie nécessite de faire preuve d’une grande prudence et de considérer tous ces éléments clés précédemment exposés. Il ne faut pas hésiter à contacter des experts ou des courtiers pour obtenir un accompagnement personnalisé dans cette étape importante.